La Géobiologie propose de rétablir de façon durable l’équilibre bio-sensible des lieux de vie lorsque ceux-ci sont perturbés ou pollués.

La Géobiologie redonne à l’habitat un état perçu par ses habitants comme le « bien-être ».

La Géobiologie utilise des outils de diagnostic à la fois bio-sensible pour les perceptions des phénomènes énergétiques non rationnels (mémoires, failles, eau souterraine,…) et des outils scientifiques pour l’évaluation des paramètres physiques (champs électromagnétiques, radon, radioactivité, qualité de l’air ou de l’eau ).
La Géobiologie propose un art de bâtir à l’écoute des besoins du vivant.

Dans quels cas

observations

Vous êtes fatigué au réveil

Des phénomènes telluriques tels que les failles, cavités, eau souterraine peuvent être la source d’émissions propre à générer un stress cellulaire permanent chez les occupants qui se traduit par une perturbation de l’état général qui conduit à un épuisement progressif.
La géobiologie reconnaît les effets du tellurisme sur le vivant et sait les équilibrer.

Vous avez des migraines à répétition, vous dormez mal

Certaines perturbations d’ordre physique, liées à des concentrations excessives de polluants chimiques dans l’air intérieur (radon COV) ou à une exposition inconsidérée aux champs électromagnétiques présents dans l’habitat (WIFI, Téléphonie, réseau 220V) peuvent perturber l’équilibre de l’organisme.
Ces paramètres sont mesurables. Des solutions ainsi que des principes de précaution existent pour limiter l’exposition à ces perturbateurs.

Vous ressentez un malaise dans votre Habitat

Vous ressentez une sensation désagréable à certains moments ou dans certains lieux de votre habitat. Cette sensation désagréable se retrouve parfois dans une pièce particulière. Elle est le signal d’un déséquilibre local. Des phénomènes non rationnels peuvent dégrader l’ambiance d’un lieu. Par exemple, des évènements traumatiques qui ont marqués par le passé le lieu ou certains objets, laissent une empreinte qui charge et déséquilibre ses habitants.
La géobiologie reconnaît la présence de ces mémoires résiduelles et sait les effacer.

Vos projets n’aboutissent pas

Votre habitat doit vous ressourcer, vous reposer et vous procurer l’énergie nécessaire à l’accomplissement de vos projets qu’ils soient d’ordres personnels, professionnels ou familiaux. Il doit vous soutenir et être en résonnance avec vous-même pour que la réussite soit au rendez-vous. Si tel n’est pas le cas, le déséquilibre de votre habitat vous tire ‘vers le bas’ et vous êtes en échec.
La géobiologie sait écouter et corriger les énergies subtiles d’un lieu afin de les placer en résonnance avec celles de ses habitants.

Vous avez un projet de construction

Avant de figer votre projet de construction avec les entrepreneurs, l’expertise du terrain par un géobiologue vous permettra de placer votre maison et ses espaces en accord avec les contraintes telluriques du lieu. Un rééquilibrage du terrain pourra être réalisé si des événements traumatiques sont venus le marquer par le passé. Cette expertise vous informera également sur l’exposition du terrain aux champs électromagnétiques et vous donnera les conseils pour les limiter lors de la construction notamment dans le choix des matériaux.

Diagnostic et solutions

Si vous souhaitez que je réalise une étude sur votre habitation, votre terrain, votre exploitation agricole ou votre commerce, je vous demanderai, un plan de masse du lieu avec son orientation que l’on trouve sur cadastre.gouv.fr, un plan du logement avec l’indication de la fonction des pièces, une ou deux photographies (façade, terrain, immeuble, ….) et l’adresse exacte afin que je localise le lieu avec précision sur internet. Ces informations me permettront de commencer l’étude à distance, et d’établir un devis que je vous soumettrai pour accord.
Pour l’intervention, l’accord et la présence de tous les occupants sont souhaitables. Suivant l’importance du lieu et de votre demande, il faut prévoir une demie journée à une journée pour confirmer le diagnostic, réaliser les mesures physiques et harmoniser le lieu.

Questions / Réponses

Ma prestation pour un appartement, un commerce ou une maison est de 250 euros hors frais de déplacement. Les frais de déplacement sont gratuits dans un rayon de 30 km autours de Bourges
C’est l’approche dite ‘bio sensible’ qui permet d’élaborer un diagnostic énergétique d’un lieu car les perturbations d’un ordre subtil ne se mesurent pas avec des appareils.
On dit ‘bio sensible’ parce que c’est l’organisme qui réagit aux variations énergétiques de l’environnement immédiat. Les instruments de détection ne font que traduire de façon objective ce ressenti énergétique. Mes baguettes sont donc des intermédiaires qui me permettent, en quelque sorte, de visualiser la qualité vitale des lieux.
L’énergie, à mon sens, c’est de l’information en mouvement. Je vais donc qualifier cette information pour évaluer son interaction avec le lieu et ses habitant. Après c’est un jeu de questions réponses entre l’information que je cherche à qualifier et mon ressenti. Sur le plan physique c’est simple, si je pose mon doigt sur un objet chaud, mon ressenti est programmé pour détecter cette information. Sur les plans subtils c’est plus aléatoire et il faut être entrainé à poser les bonnes questions ...
L’outil du géobiologue c’est donc son corps dans ses dimensions subtiles. Les instruments tel que le pendule et les baguettes sont uniquement utiles pour matérialiser le résultat des recherches comme un stylo est nécessaire pour noter notre pensée sur du papier.
Par contre quand il s’agit d’évaluer la nocivité de paramètres physiques tels que les champs électromagnétiques, le radon ou la radioactivité j’utilise des appareils de mesure.
Lorsque j’aborde un lieu, je le fais comme pour une personne inconnue. Je le salue, je l’écoute et la discussion s’engage sur le sujet de ma venue. Un lieu n’est pas un objet inerte, il a une fonction, une limite, une histoire, un aspect physique, des qualités, des problèmes. Ces facteurs lui donnent une cohérence, un esprit que j’aborde avec tout l’intérêt qu’on doit porter à une personne pour l’aider à résoudre un problème. Je reconnais donc dans le lieu, une présence, un être qui possède souvent une partie de la solution car un lieu d’habitation est toujours en interaction avec ses habitants et l’écoute de l’un et des autres est nécessaire.
Harmoniser un lieu c’est faire apparaitre dans le lieu une qualité d’énergie adaptée à l’activité de ceux qui y vivent. L’équilibre recherché dans un commerce, un élevage ou une maison d’habitation ne sera pas basé sur le même type d’énergie. Comme je l’ai déjà dit, l’énergie c’est de l’information en mouvement alors il faut faire le tri entre les informations et dynamiser celles qui sont favorables au lieu et aux habitants. Dans certains cas il faut ralentir le mouvement ! Très souvent le lieu est emmêlé dans un trop plein d’informations qui forment des stases d’énergie et créent un véritable déséquilibre dans l’ambiance globale. Le mouvement accentue l’impact de l’information sur son environnement ce qui lui donne un caractère conscient plus difficilement gérable. Ce principe est utilisé dans les lieux sacrés qui sont conçus pour dynamiser les informations spirituelles apportées par les pèlerins ou ceux dont la fonction est d’entretenir l’Information (les prêtres). On trouve, hélas, des lieux ou des informations néfastes pour les habitants sont mises en mouvement volontairement. Enfin il faut préciser que chaque lieu réclame sa propre énergie qui est forcément en écho avec celle de ses habitants mais dans tous les cas je préfère la qualité de l’énergie à la quantité.
Fréquemment il suffit de libérer le lieu des informations inutiles pour retrouver un équilibre et l’apport de supports d’harmonisation n’est pas utile.
Lorsque c’est nécessaire les supports sont conçus pour enrichir l’environnement par un type d’information ou pour créer un mouvement propice à une énergie. Dans une certaine mesure ils servent également à modifier la nature de l’information dans un sens favorable au vivant évidemment !
Les pierres bien placées sont des messagers extraordinaires pour harmoniser un lieu mais leur mise en place n’est pas toujours possible. Pour les lieux plus restreint j’utilise les ‘Néovie’ (voir site en liens) ou le Triskel de J. Bonvin (voir site en liens). Pour les espaces extérieurs, je propose la mise en place d’une colonne dite de’ Taofel’ élaborée selon les concepts de J. Ravatin par un agencement particuliers de briques.
Comme en acuponcture, l’essentiel c’est de placer ces supports au bon endroit!
La terre est parcourue par des courants d’énergie subtile. On ne sait pas mesurer ces réseaux avec des appareils mais on sait les localiser par détection bio sensible. Ces réseaux et leurs maillages sont souvent considérés comme pathogènes c'est-à-dire impropres à la nature du vivant. Pour ma part, je considère que le réseau n’est pas gênant en soi mais que c’est l’information véhiculée par ces réseaux qui est susceptible d’être polluée. J’ai remarqué que la nocivité de ces réseaux était variable en fonction notamment de l’intensité des écoulements électromagnétiques intra terrestre propres à l’activité humaine. Je pense donc qu’il est préférable de modifier localement la qualité de l’information qui circule dans ce maillage plutôt que de chercher à repousser ou déformer ces maillages hors du lieu. C’est la raison pour laquelle je préconise notamment d’implanter la mise à la terre du réseau EDF domestique sur une zone à l’abri des courants telluriques. Si ce n’est pas possible, la mise en place de supports d’harmonisation en terre permet de changer la nature de l’information.
Dans les phénomènes telluriques on trouve également les failles souterraines, c'est-à-dire les fractures du sous-sol qui diffusent de façon très nette une énergie nauséeuse qui varie en intensité selon la faille et qu’il convient d’assainir. L’effet des cours d’eau souterrains est également à prendre en compte car il peuvent eux aussi être porteur d’une information polluée.
Quoi qu’il en soit, lors d’un diagnostic, mon but n’est pas de faire une cartographie détaillée du sous-sol ce qui conduirait inévitablement à amplifier les problèmes mais d’évaluer de façon totalement globale l’impact de ces facteurs sur l’ambiance du lieu c'est-à-dire son niveau de bien-être.
De toute évidence, les constructions profanes et sacrées ne répondent pas aux mêmes critères d’énergie. Dans les unes on cherche le bien-être et dans les autres on cherche l’élévation spirituelle et le contact avec le transcendant. Lorsqu’on pratique la géobiologie on devient forcément sensible aux énergies spirituelles qui imprègnent certains lieux. D’autres, avant nous les ont reconnues et ont bâti sur ces terres des temples puis des églises ou des cathédrales. Encore avant eux des civilisations avaient planté des pierres sur ces lieux. Les Celtes, comme d’autres civilisations sur notre terre, savaient reconnaître en pleine nature un lieu adapté au contact spirituel. De qui tenaient-ils cette connaissance ? On peut avancer des hypothèses mais il est bien difficile de les confirmer. Quoi qu’il en soit, la géobiologie sait reconnaître l’aptitude qu’avaient ‘les Anciens’ à bâtir des hauts lieux selon des règles énergétiques qui échappent aux bâtisseurs contemporains. Heureusement notre pays est riche en lieux sacrés qu’il est possible d’étudier sous cet aspect. J’espère que le travail réalisé dans ce domaine par les géobiologues sera un jour reconnu et utilisé à sa juste valeur en archéologie ou en l’histoire de l’art afin que le sens du sacré soit reconnu dans notre patrimoine.
Ce domaine est d’un abord compliqué parce qu’il touche aux croyances, qu’elles soient religieuses ou superstitieuses. Ces croyances véhiculent parfois des informations empreintes d’une certaine méconnaissance et d’un manque d’objectivité. Je vais donc répondre avec la réserve voulue.
Les événements traumatiques laissent sur les lieux et les objets des traces énergétiques plus ou moins intenses qu’on appelle les mémoires. Il est possible et nécessaire de les effacer.
On trouve également des fragments énergétiques de bas niveau totalement néfastes à l’énergie du lieu. Il est possible de les retirer en prenant les précautions voulues. Il ne faut pas confondre ces parasites énergétiques parfois appelés ‘entités’ avec ce que la tradition nomme l’Âme. Ça n’a rien à voir sur le plan énergétique. La partie éthérique qui quitte l’homme après sa mort est d’un niveau vibratoire bien plus élevé. Il arrive néanmoins que des Ames se trouvent bloquées sur un lieu, dans l’incapacité de rejoindre le plan vibratoire auquel elles appartiennent. Dans ces cas, sous certaines conditions, une aide peut être apportée.
Les phénomènes que je viens de décrire sont connus de beaucoup de géobiologues et n’ont rien de fantastique. Ils peuvent être interprétés différemment mais dans tous les cas ces phénomènes se traduisent par une baisse de la qualité d’énergie sur le lieu. Une harmonisation adaptée à chacun des cas procure un changement d’énergie et le retour à une ambiance de bien-être.

TEMOIGNAGES

Qui suis-je?

Je m’appelle Rémy Rongier.

Je suis géobiologue certifié par l’Académie Nationale de Géobiologie Environnementale.

Après un cursus scolaire scientifique j’ai ressenti le besoin de me rendre à l’écoute des formes d’énergie les plus subtiles qui conditionnent la vie. J’ai trouvé une partie de la réponse dans les arts martiaux et les techniques corporelles de développement personnel. Plus récemment, après un premier cycle en Biologie de l’Habitat chez Bio Espace – 67700 Saverne, puis une formation professionnelle de Conseiller en Habitat Sain chez Santé et Energie de l’Habitat – 56890 Plescop, j’ai voulu approfondir les interactions que je ressentais entre l’Être et l’habitat. Après la formation en Géobiologie Environnementale à l’Académie National de Géobiologie Environnementale – 82700 Cordes Tolosannes, la géobiologie est devenue un fondamental de mon approche de l’Habitat.

J’ai créé, en 2012, une auto-entreprise pour exercer la profession de Géobiologue.
Je limite mes interventions au département du Cher et à ses départements limitrophes (l’Allier, la Nièvre, Le Loiret, le Loire et Cher, l’Indre, la Creuse).

rrongier

CONTACT

Pour me contacter

Adresse: 7 rue des Sapins, Village de Gionne, 18000 Bourges

Téléphone: 06 12 42 21 19

Email: contact [at] lieu-d-etre.fr

Pour me laisser un message

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Sujet

Votre message